Marc Coucke à Anderlecht, ça change la donne à Ostende

@News
@News

Actionnaire majoritaire et président d’Ostende depuis 2013, en succession d’Yves Lejaeghere, Marc Coucke se lance donc un nouveau défi de taille. Grâce à ses idées, son entourage, son carnet d’adresses et son portefeuille bien fourni, le Gantois d’origine a installé le KVO à une place très respectable dans le paysage footballistique belge, lui permettant même de disputer un troisième tour préliminaire d’Europa League cet été contre Marseille (4-2/0-0). La belle aventure touche à sa fin, car Marc Coucke va devoir céder la main, s’éloigner d’un club auquel il a tant apporté. Le règlement de l’Union belge est clair, dans ses points 23 et 25 de l’article 407 : « Conflits d’intérêts et intégrité des championnats : la licence ne sera pas octroyée à un club dont une ou plusieurs personnalités juridiques liées est également une personnalité juridique liée d’un autre club du football professionnel, exerce l’activité d’intermédiaire au sens de l’annexe 11 au présent règlement. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Anderlecht