«On n’a pas suffisamment de contrôle sur ce qui se passe au Soudan»

«On n’a pas suffisamment de contrôle sur ce qui se passe au Soudan»

Comme d’autres, Koert Debeuf, le directeur Europe de l’Institut Tahrir pour les politiques au Moyen-Orient, avait prévenu le gouvernement des risques de renvoi des Soudanais. C’est son institut qui a recueilli les témoignages.

Comment êtes-vous parvenus à recueillir ces témoignages ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Belgique