«C’est sûr qu’il y a un niveau social élevé au Léo»

«C’est sûr qu’il y a un niveau social élevé au Léo»

En parlant de cette population uccloise privilégiée : et si on allait à sa rencontre ? Direction le Royal Léopold Club, le « Léo » comme on dit ici, institution sportive depuis 125 ans, décrite par de nombreux locaux comme un endroit huppé. Les frais d’inscription ne conviennent en effet pas à toutes les bourses (il faut payer un droit de fréquentation du club qui va de 130 à 330 euros avant de s’acquitter des frais pour le hockey, le tennis ou le fitness – 400 euros environ). On y croise des ingénieurs, des organisateurs d’événements, des notaires, des patrons… « C’est sûr qu’il y a un niveau social élevé au Léo  », observe Jean-Claude, venu regarder le match de hockey de son petit-fils.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct