La nature sera au centre du futur développement de la mer du Nord

Un total de 1.800 gigawatts de nouvelles éoliennes devrait être implanté à partir de 2025. © D.R.
Un total de 1.800 gigawatts de nouvelles éoliennes devrait être implanté à partir de 2025. © D.R. - D.R.

Une vision à 2050. Une de plus. Alors que la vision énergétique interfédérale rencontre les pires difficultés, le secrétaire d’Etat en charge de « notre » mer, Philippe De Backer (VLD), a présenté mercredi une vision pour la mer du Nord. De quoi encadrer les très nombreuses activités qui se bousculent et vont continuer de se bousculer sur les 3.454 km2 de la partie belge de la grande mer internationale. Navigation maritime (150.000 mouvements par an), pêche, tourisme, extraction de sable, éoliennes, aquaculture, activités portuaires (deux ports majeurs avec Anvers et Zeebruges), plaisance, recherche, nature… il faut coordonner et arbitrer. La vision trace les grands principes qui guideront les actions politiques à venir. Celles-ci sont contenues dans les « plans d’aménagement des espaces marins » dont le prochain arrive.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct