À Urbicande, l’homme était peu de choses

Une réunion de scientifiques des Cités obscures autour de la controverse de Blossfeldtstad.
Une réunion de scientifiques des Cités obscures autour de la controverse de Blossfeldtstad. - Casterman.

Avec l’aventure des Cités Obscures, François Schuiten et Benoît Peeters n’ont pas créé une série mais bâti une œuvre aux formats mystérieux, passant de la couleur au noir et blanc, du carnet d’architecte au City guide, des archives au livret d’opéra urbain… C’est dire si la première intégrale de cet univers singulier, dont la première pierre fut posée en 1982, dans la revue (A Suivre), avec Les Murailles de Samaris , tient de la pure fantasmagorie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct