Elio Di Rupo perd le Film d’Amour, reste le noeud papillon...

©PhotoNews
©PhotoNews

Au début des années 80, Elio Di Rupo cherchait à sortir de l’anonymat dans lequel voulaient le maintenir les barons rouges et vieillissants d’un PS peu habitué à faire de la place aux jeunes premiers, et d’origine italienne de surcroît. Le Montois a eu coup sur coup deux idées de génie qui allaient imprimer son image dans tous les esprits : le nœud papillon par tous les temps et le Festival du Film d’Amour pour le côté séducteur.

Trente-cinq ans ont passé. Le premier s’accroche toujours au cou de celui qui préside le parti socialiste. Il est à Di Rupo ce que la houppe blonde est à Tintin et le chapeau melon à Charlot : un signe de ralliement et de reconnaissance. Le second vit des heures difficiles : le conseil d’administration a annoncé ce mardi l’annulation de l’édition 2018 de la manifestation cinématographique, trente-quatrième du nom. Elle devait se dérouler du 16 au 23 février.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct