#MeToo: «Donner des outils aux gens pour intervenir»

La magistrate et la policière ne se disent pas féministes. ©Pierre-Yves Thienpont/Le Soir.
La magistrate et la policière ne se disent pas féministes. ©Pierre-Yves Thienpont/Le Soir. - Pierre-Yves Thienpont/Le Soir.

Avec le recul, regardera-t-on l’année 2017 comme un tournant dans la lutte contre le sexisme et les violences faites aux femmes ? Profondément marquée par le scandale Harvey Weinstein, et par les hashtags #balancetonporc et #metoo qui ont envahi les réseaux sociaux dans la foulée, l’année 2017 a rappelé à qui en doutait encore que les corps des femmes, comme leurs droits, sont encore bafoués chaque jour. Dans tous les milieux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct