Olivier Grenouilleau préface 2018: «Il y a des millions d’esclaves dans le monde»

Les images, diffusées en novembre dernier par CNN, choquent à travers le monde.
Les images, diffusées en novembre dernier par CNN, choquent à travers le monde.

Les images, diffusées en novembre dernier par CNN, choquent à travers le monde : on y voit des hommes noirs, dévêtus, vendus aux enchères sur un marché improvisé quelque part en Libye et finalement « adjugés » pour 1200 dinars libyens (750 euros). Ces migrants soudain mis à l’encan rappellent par la couleur de leur peau et leur origine subsaharienne, le pire des commerces de l’histoire. De l’histoire ? Vraiment ? La diffusion de ces vidéos volées déclenche une manifestation et des émeutes auprès de migrants à Paris et ailleurs. «  Un noir peut être acheté, vendu et torturé, nous avons eu tort de juger la pratique révolue et refusé de regarder la réalité en face. » dénonce une romancière camerounaise qui accuse l’Europe qui « trie » ses migrants et les gouvernants africains corrompus responsables de cette «  route de la honte  » qui traverse le Sahara et la Méditerranée.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct