Michel défend la politique de Francken sur Facebook, un vrai virage de com’

©PhotoNews
©PhotoNews

Il a pris tout le monde par surprise. L’opposition attendait le Premier ministre au Parlement, durant les vacances si possible, la presse l’attendait dans ses colonnes. Mais non : le Premier ministre a choisi le canal de Facebook, très inhabituel pour lui s’agissant d’évoquer le fond des dossiers. Et tout cela au cœur de la trêve des confiseurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct