«Bruxelles ville sale»: les mécontents de la réforme

«Bruxelles ville sale»: les mécontents de la réforme

Il y a un an, le 1er janvier 2017, la secrétaire d’Etat à la Propreté Fadila Laanan (PS) a lancé sa réforme de la collecte des déchets à Bruxelles. Deux changements majeurs ont été observés : les sacs jaunes (cartons, papiers) et bleus (PMC) sont désormais collectés toutes les semaines (contre tous les 15 jours en alternance auparavant) et les collectes nocturnes ont été supprimées, pour ne plus pénaliser les citoyens qui travaillent tard. Le gouvernement bruxellois a aussi décidé de généraliser les sacs orange (déchets alimentaires) à tout le territoire, sans obligation pour le citoyen.

Quel bilan tirer, après un an de pratique ? Tant les citoyens, les syndicats, que les échevins et députés, ont des choses à redire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct