Le djihadiste verviétois Tarik Jadaoun admet avoir été candidat à un attentat en Europe

Tarik Jadaoun dans une vidéo de propagande du groupe terroriste Etat islamique.
Tarik Jadaoun dans une vidéo de propagande du groupe terroriste Etat islamique.

Le Verviétois Tarik Jadaoun, djihadiste lié au groupe terroriste Etat islamique (EI), est emprisonné en Irak où il risque la peine de mort. Mi-décembre, il avait assuré dans une interview à la VRT vouloir collaborer avec les services de sécurité belges et ne pas avoir réellement combattu pour Daesh. Or, il ressort de ses auditions avec les services de sécurité américains, sur lesquels Het Laatste Nieuws a pu mettre la main et qu’il publie vendredi, une toute autre réalité : le djihadiste admet son implication dans plusieurs attentats et qu’il était prêt à commettre une attaque en Belgique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct