L’EI revendique le double attentat de Beyrouth, qui a fait au moins 41 morts

© EPA
© EPA

Plus de 40 personnes ont péri jeudi dans un double attentat suicide dans un fief du Hezbollah au sud de Beyrouth, l’attaque la plus sanglante contre un bastion de ce mouvement libanais depuis son implication dans la guerre en Syrie voisine. L’attaque a également fait 181 blessés, selon un bilan provisoire de la Croix-Rouge libanaise. Le ministre de la Santé Waël Abou Faour a fait état de plus de 200 blessés, dont «  beaucoup dans un état critique  ».

Le groupe djihadiste État islamique a revendiqué jeudi soir ce double attentat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct