Pierre Rigaux: «Cefaly va croître de 40% en 2018»

Pierre Rigaux: «Cefaly va croître de 40% en 2018»
Bruno d’Alimonte

Elle veut terrasser la migraine. La petite société liégeoise Cefaly a développé un dispositif médical prenant la forme d’un diadème qui permet de soulager les personnes souffrant de migraines chroniques ou sévères par neurostimulation crânienne (impulsions électriques). Principalement active sur le marché américain, Cefaly nourrit de grandes ambitions outre-Atlantique depuis qu’en octobre dernier, la très sérieuse FDA (autorité sanitaire américaine) a autorisé la mise sur le marché d’une nouvelle génération de diadèmes (Cefaly Acute) destinés non plus uniquement à la prévention de la migraine mais aussi au traitement des crises. Le tout sur base d’études cliniques montrant une efficacité supérieure aux médicaments. Après une croissance de 24 % du chiffre d’affaires en 2017, son patron Pierre Rigaux s’attend à + 40 % cette année.

Comment s’est déroulé 2017 ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct