Il manque quelques milliards pour sauver Schengen

Jean-Claude Juncker (gauche) et Donald Tusk © AFP
Jean-Claude Juncker (gauche) et Donald Tusk © AFP

L’argent… C’est radical : après qu’on a parlé de l’importance des problèmes, puis listé un nombre impressionnant d’enjeux et de stratégies à mettre en place, dès qu’il s’agit de mettre des chiffres en face des mots, on n’y est plus.

Ce constat s’est d’abord vérifié ce jeudi matin à Malte sur la coopération stratégique entre l’Union européenne et l’Afrique dans la lutte contre la migration et ses causes profondes. Nous relations déjà dans Le Soir de jeudi le résultat de ce sommet. Restait à savoir à combien allaient se chiffrer les contributions des 28 Etats membres au fameux Fonds fiduciaire pour l’Afrique, officiellement porté sur les fonts baptismaux jeudi matin : il est doté par le budget de l’UE de 1,8 milliard d’euros, qui devaient être doublés par les Etats européens. Las, le décompte final des engagements pour cette partie-là a atteint à peine 78 millions d’euros…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct