Le harcèlement sexuel, fléau caché des bus wallons

Parfois, monter à bord d’un bus représente une épreuve pour les usagers féminins.
Parfois, monter à bord d’un bus représente une épreuve pour les usagers féminins. - Photo News.

Le harcèlement à caractère sexuel est un fléau qui envahit l’espace public, il n’y a pas de raison qu’il épargne les transports en commun. Problème : en Wallonie et plus généralement en Belgique, il n’existe aucune étude quantitative sur l’ampleur du phénomène à bord des bus ou des métros.

En 2015, le très sérieux Haut Conseil français pour l’égalité des femmes et des hommes a pourtant publié une statistique effarante : 100 % des usagers féminins des transports publics disaient avoir été victimes au moins une fois de comportements inadéquats voire répréhensibles pénalement, du regard lourdement insistant à l’agression caractérisée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct