Nigeria: l’armée annonce avoir délivré 61 captifs des mains de Boko Haram

Les forces armées nigérianes ont tué quatre personnes soupçonnées d’être des membres de Boko Haram et délivré 61 personnes, principalement des femmes et des enfants, qui étaient retenues par l’organisation islamiste dans l’Etat de Borno dans le nord-est du Nigeria, a annoncé jeudi l’armée. L’armée a mené, avec un soutien aérien, une opération dans les camps de Boko Haram situés entre les localités de Bitta et de Damboa. Elle a «secouru 61 personnes enlevées et retenues en captivité par les terroristes de Boko Haram», selon le communiqué.

«Les personnes secourues sont principalement des femmes et des enfants et ont été depuis lors évacuées. Les soldats ont également (...) tué quatre terroristes et en ont arrêté un», a ajouté l’armée. Aucune indication ne permet de supposer que l’une des quelque 200 lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans l’Etat de Borno, figure parmi les femmes libérées jusqu’à présent par l’armée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct