Quelle taxation?

Supposons que la Jean Dubuisson ait alimenté la société éponyme spécialisée dans le chocolat par un apport en espèces et nature (immobilier, actions) à hauteur de 1000. Au fil du temps, la société a accumulé des réserves imposables (ou taxées) de 2.000. Jean souhaiterait retirer 500 de sa société, via réduction de capital. Avant le 31 décembre 2017, cela ne lui aurait rien coûté, mais depuis le 1er janvier, ces liquidités excédentaires de 500 seront soumises au taux de précompte de 30 % à hauteur de 25 % (500/500+2.000). Soit 30 % de 125, soit 37,5.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct