Affaire Weinstein: des femmes, dont Catherine Deneuve, veulent laisser aux hommes «la liberté d’importuner»

© Belga
© Belga

Un collectif de femmes, dont l’actrice Catherine Deneuve, a publié mardi une tribune en France pour «  défendre  » la «  liberté d’importuner  » des hommes et s’opposer à la «  campagne de délations  » apparue après l’affaire Weinstein, à rebours des réactions suscitées par ce scandale mondial.

«  Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste  », écrivent dans le journal Le Monde une centaine de comédiennes, écrivaines, chercheuses ou journalistes, rejetant le «  puritanism e  » apparu depuis les premières accusations de harcèlement et agression sexuelle visant le puissant producteur américain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct