Europe: les leaders désemparés

Jean-Claude Juncker (gauche) et Donald Tusk
Jean-Claude Juncker (gauche) et Donald Tusk

L’espace Schengen ? « Le sauver est devenu une course contre la montre. » Ce froid constat n’est pas le fait d’un analyste quelconque, mais de Donald Tusk, le président du Conseil européen.

L’Union européenne ? « Elle peut se briser. Cela peut aller incroyablement vite, quand c’est l’isolation au lieu de la solidarité qui devient la règle interne et externe. » Là encore, ce n’est pas n’importe qui qui parle : c’est Jean Asselborn, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et de la Migration, qui préside actuellement aux travaux des conseils des ministres de l’UE.

L’Europe en est là : au bord de l’implosion. On aimerait que les Cassandre se trompent. Mais le spectacle de la confusion qu’entraînent les décisions nationales face à l’afflux de réfugiés, et les divisions entre des dirigeants européens de plus en plus désemparés ne font que confirmer leurs prédictions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct