Bruno Famin, directeur de Peugeot: «Interdire les cartes sur le Dakar, c’est incohérent»

Bruno Famin, directeur de Peugeot: «Interdire les cartes sur le Dakar, c’est incohérent»

Le sable a cette propension à maltraiter les certitudes. La trace du jour est éphémère, la bourrasque a tôt fait de la réduire au souvenir. Un peu comme ce classement du Dakar qui impose une certaine humilité, peut en un jour transformer les larmes de joie en rivières de désespoir. Du coup, chez Peugeot, l’optimisme colle aux carrosseries bariolées des 3008 après ce bon début d’épreuve mais pas question de verser dans l’exubérance. «  On redoute les cinq premières étapes  », explique depuis le Pérou Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport, durant la quatrième levée, une boucle autour de San Juan de Marcona. «  Beaucoup de sable, de dunes… Mais jusqu’à présent, on est pas mal. On l’a joué stratégique dans la première étape en la sacrifiant et ça a payé. Lapalissade, certes, mais c’est le genre d’endroit où on ne peut pas spécialement gagner le Dakar mais on peut certainement le perdre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct