Pollution: un bilan vert pâle pour la voiture électrique

Le bilan CO2 des voiture électriques est bon, bien meilleur que celui des moteurs thermiques. Mais d’autres formes de pollution sont à prendre en compte.
Le bilan CO2 des voiture électriques est bon, bien meilleur que celui des moteurs thermiques. Mais d’autres formes de pollution sont à prendre en compte. - Stéphanie Lecocq/EPA.

La voiture électrique a un atout majeur : elle n’émet pas de CO2 lors de son utilisation. Mais l’électricité consommée doit être produite ; et selon le « mix énergétique » – les parts des différentes énergies primaires (charbon, pétrole, gaz, nucléaire, renouvelable…) utilisées dans la production d’électricité – la voiture électrique sera plus ou moins polluante. Surtout, la comparaison doit porter sur la totalité du cycle de vie. Un récent rapport de la Fondation européenne pour le climat (ECF), réalisé en collaboration avec plusieurs ONG environnementales, mais aussi le constructeur Renault et le fabricant de batterie Saft, tente de chiffrer les avantages de la voiture électrique, sans se limiter à l’émission de gaz à effet de serre.

Moins de CO2

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct