Affaire des Soudanais: l’opposition à l’abordage, la suédoise serre les rangs

La séance à la Chambre s’annonce potentiellement chaude pour Charles Michel et son gouvernement, ce jeudi.
La séance à la Chambre s’annonce potentiellement chaude pour Charles Michel et son gouvernement, ce jeudi. - Belga.

La séance à la Chambre ce jeudi s’annonçait potentiellement casse-pipe pour la suédoise après les controverses ces derniers jours. On pense surtout au dossier soudanais, à Theo Francken et à la mise en garde de Bart De Wever, qui menaçait d’une crise politique s’il devait jamais être question de la démission du secrétaire d’Etat. Les partenaires ont verrouillé. Tout devrait bien se passer. Un comité ministériel restreint exceptionnel, mercredi, rue de la Loi, a permis à Charles Michel d’obtenir les engagements de chacun – Jan Jambon pour la N-VA, Kris Peeters pour le CD&V, Alexander De Croo au nom du VLD, naturellement Didier Reynders côté MR – ayant trait au respect de la feuille de route gouvernementale pour 2018, vouée au socio-économique, avec, en point fort dans les prochains mois, la conclusion d’un Pacte de relance et d’investissement (60 milliards à l’horizon 2030).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct