Fake news : l’afflux du flou

Fake news : l’afflux du flou
DR.

Le « nouveau mot 2017 » des internautes sollicités par Le Soir est la locution féminine fake news. Après spoiler (2015) et Brexit (2016), les suffrages se sont portés cette fois encore sur un emprunt à l’anglais, au grand dam de celles et ceux qui voient dans ce choix lexical une nouvelle reculade des francophones face à l’hégémonie anglo-saxonne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Opinions