Les enseignants inquiets pour leur pension

Les enseignants craignent d’être soumis au même régime que les autres agents de la fonction publique, contraints de travailler jusqu’à 65 ans.
Les enseignants craignent d’être soumis au même régime que les autres agents de la fonction publique, contraints de travailler jusqu’à 65 ans. - Alain Dewez.

La semaine qui débute sera placée sous le signe des pensions. Ce lundi en effet, les partenaires sociaux se réunissent au sein du Comité national des pensions. A l’ordre du jour, le dossier de la pension à points. Et la quasi-certitude d’un désaccord. Le dossier devrait donc revenir dans les mains du ministre Daniel Bacquelaine (MR) qui, s’il souhaitait favoriser le dialogue social, n’a jamais caché son intention de se saisir du projet si patrons et syndicats ne parvenaient pas à s’entendre.

Ce n’est toutefois pas le dossier le plus brûlant. En effet, en fin de semaine, après un dernier intercabinets, le gouvernement pourrait se prononcer sur la question de la reconnaissance de la pénibilité dans le secteur public. Un avant-projet de loi rédigé à la veille des vacances de Noël traçait déjà le cadre de celle-ci. Le Soir a pu en prendre connaissance.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct