Paul Van Himst: «On n’a pas le buteur opportuniste qu’il faut»

Paul Van Himst © Le Soir
Paul Van Himst © Le Soir -

Pas de grand restaurant, ni de petit estaminet du coin, et encore moins de visite domiciliaire. C’est au retour d’un check-up médical à l’Hôpital de Jette que Paul Van Himst nous reçoit dans l’endroit le plus sympa qui puisse être pour une conversation sans interdits et sans chichis : la cuisine de son entreprise de torréfaction. A la bonne franquette, devant une gamme d’arabicas brésiliens moulus par ses soins. Un moment précieux ; en toute simplicité et en toute humilité. A l’image de la richesse et de la profonde humanité du personnage. Morceaux choisis parmi les nombreux sujets de réflexion au terme de trois heures d’entretien dont on a savouré l’intensité et l’arôme de chaque seconde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct