Quand le Dakar s’embourbe

C’est la galère pour les participants du fameux rallye-raid. @News
C’est la galère pour les participants du fameux rallye-raid. @News

Samedi, les concurrents du Dakar ont connu l’enfer. Un environnement digne de ce fameux « Trophy » imaginé et sponsorisé, à l’époque, par une marque de cigarettes dont le logo était un chameau.

«  Ce n’est pas la première fois qu’on vit un tel désastre  », pestait Jean-Marc Fortin, le patron de l’équipe Overdrive. «  Plusieurs véhicules, dont celui copiloté par notre compatriote Stéphane Prévot, sont immobilisés au milieu d’un gué. L’eau est montée jusqu’au volant. L’équipage a été contraint de grimper sur le toit de son pick-up pour échapper aux torrents de boue. Une situation très inconfortable pour eux et synonyme d’abandon. Il était impossible de faire redémarrer le véhicule. Son faisceau électrique était complètement fichu.  »

Ce qui est regrettable, c’est que le Dakar s’enfonce un peu plus, chaque année, dans ce scénario-catastrophe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct