Chronique: «MeToo», oui, animalisation d’autrui, non!

Si le mouvement «
#MeToo
» s’est avéré salvateur, l’idéologie qui sous-tend #Balance ton porc s’avère nettement plus radicale et discutable.
Si le mouvement « #MeToo » s’est avéré salvateur, l’idéologie qui sous-tend #Balance ton porc s’avère nettement plus radicale et discutable. - EPA.

C’est une phrase terrifiante, qui fait froid dans le dos.

Résumons : depuis plusieurs semaines on assiste, enfin, à une nécessaire libération de la parole à propos des harcèlements sexuels dont sont victimes les femmes. Ce dévoilement salvateur a pris la forme collective du hashtag « MeToo » et, sachant tout ce qu’on a été amené à savoir, ce « bas les masques ! » pourrait même, en particulier dans les hautes sphères, être poussé plus loin.

Véritable bond en avant donc.

Sur quoi, comme toujours, s’est greffée, en France, une initiative plus radicale et plus discutable « balance ton porc ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct