Ni belle, ni simple, l’Inde en tension d’Arundhati Roy

Minorités et exclus de la société indienne fondent son Ministère du Bonheur Suprême. © D.R.
Minorités et exclus de la société indienne fondent son Ministère du Bonheur Suprême. © D.R.

Au pays d’Arundhati Roy, les histoires commencent au cimetière. C’est là qu’Anjum, une femme qui est née dans un corps d’homme, une Hijra comme on les appelle en Inde, se réfugie. Musulmane de Delhi rejetée par sa famille, elle quitte ensuite sa communauté d’Hijra après avoir échappé à la mort. Elle se construit une maison au milieu des tombes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct