Patrick Rotman: «Le monde de 68 est caduc, la période n’a plus rien à voir»

Patrick Rotman, historien et étudiant en 68 à la Sorbonne.
Patrick Rotman, historien et étudiant en 68 à la Sorbonne. - Joëlle Meskens. Le Soir.

Historien et documentariste, Patrick Rotman était étudiant à la Sorbonne en mai 68. Une période qu’il a décryptée dans de nombreux documents, dont « Mai 68 raconté à ceux qui ne l’ont pas vécu » (Seuil).

Cinquante ans après, que retenez-vous de mai 68 ?

Cela a été un processus de libération incroyable. C’était l’immense crise existentielle d’un pays où les gens ressentaient un besoin d’être reconnus, d’exister, de donner un sens à leur vie. II n’y a pas eu que des revendications économiques. Il y a eu quelque chose de plus profond qui touche à la quête de sens, c’était de l’ordre de la transcendance.

Pourquoi l’université devient à ce moment-là une place sensible ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct