Carles Puigdemont, candidat en sursis des indépendantistes

Carles Puigdemont s’est rendu au Danemark ce lundi, invité par l’université de Copenhague pour participer à une conférence.
Carles Puigdemont s’est rendu au Danemark ce lundi, invité par l’université de Copenhague pour participer à une conférence. - EPA

Depuis Madrid

L’Espagne se prépare-t-elle à un nouveau bras de fer en Barcelone et Madrid ? En annonçant lundi la candidature de Carles Puigdemont pour l’investiture au poste de président de l’exécutif catalan, le président du parlement régional, l’indépendantiste Roger Torrent, a en tout cas renforcé l’hypothèse d’un affrontement entre les séparatistes et le pouvoir central. Cette candidature est « absolument légitime » a justifié Torrent, qui a signalé dans une brève allocution qu’à l’issue de consultations réalisées ces derniers jours avec l’ensemble des formations présentes dans la chambre catalane, « le seul candidat qui a été proposé et celui qui bénéficie de plus de soutien est Carles Puigdemont. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct