La voiture, «prolongement de la salle de bains pour les femmes»

© D.R.
© D.R.

Gros débats sur l’allocation de mobilité mardi en commission « budget et finances ». Sur la forme comme sur le fond, quelques perles à relever, même si le vote a été reporté à la semaine prochaine (au mieux). La forme, d’abord. Comme le ministre François Bellot était signataire du projet de loi, au même titre que les ministres de l’Economie, des Finances et des Affaires sociales, l’opposition avait trouvé normal que le titulaire de la… mobilité puisse venir s’expliquer au Parlement sur le projet de cette allocation de mobilité, aussi baptisé « cash for car », et sur sa vision de la mobilité. Logique. Et on n’a pas été déçu… Le ministre, soupçonné par la députée Karine Lalieux (PS) d’être « une pièce rapportée » dans ce dossier, a d’abord brossé un rapide portrait chiffré de la mobilité en Belgique – 5,7 millions de véhicules, dont 445.000 voitures de société, dont 190.000 « véhicules outils » indispensables aux travailleurs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct