lesoirimmo

Comment l’Europe s’organise pour mieux protéger notre vie privée sur internet

Le RGPD prévoit qu’une personne aura le droit à s’opposer à tout moment au partage de ses données et à son profilage à des fins commerciales.
Le RGPD prévoit qu’une personne aura le droit à s’opposer à tout moment au partage de ses données et à son profilage à des fins commerciales. - Unsplash/Le Soir.

L’intervention de la Commission, ce mercredi, visait à prendre les États et les entreprises par la main dans l’espoir qu’ils accélèrent la cadence. Car dans moins de 100 jours, le règlement européen sur la protection des données (RGPD) entre en vigueur. Une enveloppe de 3,7 millions d’euros est par ailleurs disponible pour les aider dans cette transition. Si l’Allemagne et l’Autriche sont fin prêtes, l’Italie inquiète particulièrement, puisqu’elle n’est venue à aucune des treize réunions préparatoires à l’entrée en vigueur du texte.

Puisque c’est un règlement, la plupart des dispositions seront applicables automatiquement dès le 25 mai prochain. Mais les pays européens doivent tout de même introduire plusieurs changements législatifs, notamment pour doter leur organe de protection de la vie privée de nouveaux pouvoirs, comme celui d’imposer des amendes aux entreprises allant jusqu’à 4 % de leur chiffre d’affaires mondial. Mais quels sont les enjeux de ce texte ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct