lesoirimmo

Il y a dix ans dans Le Soir : «Petit courtier, grands effets»

Jeudi noir pour la Société Générale, à Paris : elle a des pertes de 5 milliards d’euros, à la suite d’une « fraude », et de 2 milliards supplémentaires, à cause de la crise des « subprimes ». © JOëL SAGET/AFP
Jeudi noir pour la Société Générale, à Paris : elle a des pertes de 5 milliards d’euros, à la suite d’une « fraude », et de 2 milliards supplémentaires, à cause de la crise des « subprimes ». © JOëL SAGET/AFP

(article paru dans Le Soir le 25 janvier 2008)

La Société Générale (SG), deuxième banque française, a annoncé hier qu’un de ses employés a causé une perte de 4,9 milliards d’euros en spéculant de façon incontrôlée sur des indices boursiers. Mais selon son directeur délégué, Philippe Citerne, la banque aurait pu perdre « dix fois plus » et sombrer. En pleine tempête sur les marchés des capitaux, la nouvelle aurait porté un coup terrible au système financier international.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct