lesoirimmo

Il y a dix ans dans Le Soir: «On n’oublie pas, on ferme une porte»

Massimo, qui était au volant lors de l’accident, a provoqué la mort des deux jeunes filles. © Jonathan De Cesare.
Massimo, qui était au volant lors de l’accident, a provoqué la mort des deux jeunes filles. © Jonathan De Cesare.

(article paru dans Le Soir le 26 janvier 2008)

C’était le 9 juin 2005, une journée ensoleillée. En session d’examens, Aline (15 ans), Armony (14), Tatiana (15), Massimo (16) et Vincenzo se retrouvent, histoire de souffler un peu. Le groupe d’adolescents se réunit à Châtelineau, chez le père de Massimo, parti à Paris pour affaires. Vers 13 heures, ils décident d’aller chercher des frites, à deux pas. Sans vraiment se poser de questions, les cinq jeunes montent dans la voiture du père de Massimo. Celui-ci se met au volant du coupé BMW et démarre le bolide avec aisance, preuve qu’il l’a déjà conduit auparavant. Des habitants du quartier l’ont d’ailleurs aperçu effectuer des dérapages les jours précédents.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct