lesoirimmo

La Brafa rassemble les anciens et les modernes

© Le Soir/ Bruno D’Alimonte
© Le Soir/ Bruno D’Alimonte

O n en avait parlé mais vous ne m’aviez pas demandé de vous le réserver. J’ai eu un autre amateur et j’ai conclu la vente. Je suis désolé. » Dans ce stand de la Brafa, au premier jour des visites réservées à la presse et aux collectionneurs invités, le galeriste a pris un air de croque-mort face à ce couple qui venait pour confirmer un achat. Le monsieur semble un peu abasourdi, la dame balbutie : « Mais enfin, quand même, on avait… » Malaise… « Allez ! Je vous fais marcher. Bien sûr que je vous l’ai gardé. Suivez-moi, il est dans la réserve… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct