L’évangile selon saint Luxe

Dans les coulisses du défilé Chanel, mardi au Grand Palais. © Benoit Peverelli.
Dans les coulisses du défilé Chanel, mardi au Grand Palais. © Benoit Peverelli.

Depuis Paris

Il y a pile un mois, le 27 décembre, nous écrivions dans ces pages que le défilé de mode, spectacle vivant, luxueux et décadent, après un siècle d’existence, semblait doucement arriver à la fin. Le sentiment partait de la décision de nombreux créateurs de présenter collections masculines et féminines en un seul show, plus économique, ou de zapper carrément la présentation au profit d’une vidéo, comme l’annonçait alors la créatrice et activiste britannique Vivienne Westwood juste avant la Fashion Week de Londres. « Nous sommes impatients de vous montrer notre collection d’hiver, écrivait-elle. A la place d’un défilé, nous la présenterons sous la forme de films et d’images. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct