Miloš Zeman, le provocateur, garde les rênes de la Tchéquie

© EPA
© EPA - EPA

Il restera locataire du château de Prague jusqu’en 2023. Premier président de l’histoire de la Tchéquie élu au suffrage universel direct en 2013, Miloš Zeman a été réélu en recueillant près de 52 % des suffrages lors du second tour, qui s’est tenu ces vendredi et samedi. Les électeurs avaient le choix entre le chef de l’Etat sortant et le pro-européen Jiří Drahoš, qui a reconnu sa défaite.

Un vote qui conforte la direction prise par le pays après l’élection de Andrej Babiš – qualifié de « Trump tchèque » – à la tête du gouvernement. Une aubaine pour ce dernier, à qui Zeman a d’ores et déjà offert une nouvelle chance de mener les négociations en vue de la formation d’un nouveau gouvernement, le précédent ayant été rejeté par la chambre basse.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct