Inscrire la constructiondans la philosophie du zéro déchet

La destruction de la friterie Antoine a généré de nombreux déchets.
La destruction de la friterie Antoine a généré de nombreux déchets. - Mathieu Golinvaux.

Les Bruxellois ont pris l’habitude de trier leurs déchets, transformant parfois leur cuisine en petit local à poubelles. Mais il n’y a pas que les particuliers qui peuvent faire un geste pour l’environnement. La construction aussi. La destruction de bâtiment génère des milliers de tonnes de déchets qui sont parfois recyclés et rarement réutilisés.

Dans le cadre de l’année zéro déchet mise en place par la ministre de l’Environnement, Céline Fremault (CDH), Bruxelles Environnement a accueilli les acteurs européens de la construction participant au projet Bamb (Buildings as material banks). Ce projet vise à utiliser de manière optimale les matériaux de construction tout au long du cycle de vie des bâtiments. Pour Bruxelles Environnement, il serait utile de mettre en place un passeport des matériaux afin de faire rentrer le domaine dans l’économie circulaire et le zéro déchet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct