Nikiforov: «Je veux marquer l’histoire»

@News
@News

Toma, venez-vous de vivre en 2017 la meilleure année de votre carrière ?

Non. Parce qu’entre ma victoire à Düsseldorf en février, mes finales à Abou Dhabi (26/10) et Marrakech en Open (11/11) et ma 3e place à Tokyo (2/12), il y a eu un énorme vide avec un Euro raté à Varsovie (sorti au 1er tour) et un Mondial à Budapest plein de regret (7e place). En 2015, par exemple, j’avais été le seul à enchaîner les podiums à l’Euro, au Mondial et au Masters. Ici, il a fallu se remettre en question. J’ai essayé d’adapter et d’améliorer ma gestion des combats. Réfléchir, ce n’est pas ce qu’il me faut (rires). Il faut trouver le milieu entre la tactique et ce grain de folie qui m’animera toujours.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct