Les clients boudent l’hypermaché, pour consommer moins?

De nombreux spécialistes veulent voir dans le plan de restructuration annoncé chez Carrefour le signe du déclin d’un format qui ne serait plus adapté aux demandes de la clientèle d’aujourd’hui.
De nombreux spécialistes veulent voir dans le plan de restructuration annoncé chez Carrefour le signe du déclin d’un format qui ne serait plus adapté aux demandes de la clientèle d’aujourd’hui. - P-Y. Thienpont.

C’est dans les années 60 que l’hypermarché est apparu en France, où le modèle connaîtra un succès fulgurant. Les enseignes (Carrefour, Leclerc, Auchan, Mammouth, Cora, Continent…) fleurissent rapidement dans l’Hexagone. Et bientôt, la Belgique découvre elle aussi ces temples de la (sur)consommation, où l’on se rend le samedi en famille en voiture pour remplir le chariot de produits alimentaires, mais aussi de vêtements, d’électronique, de livres, de jouets…

Cinquante ans plus tard, de nombreux spécialistes veulent voir dans le plan de restructuration annoncé la semaine dernière chez Carrefour, le signe du déclin d’un format qui ne serait plus adapté aux demandes de la clientèle d’aujourd’hui.

Au-delà du réel drame social (1.233 emplois menacés chez Carrefour Belgique), ne faut-il pas y voir une « bonne nouvelle » : le consommateur aurait-il rompu avec sa frénésie d’achats pour adopter un comportement plus « responsable » ? A voir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct