Politique migratoire: l’autre opposition au gouvernement

Les réfugiés du parc Maximilien symbolisent de manière très concrète la politique migratoire. Beaucoup de Belges voudraient une autre gestion de cette question.
Les réfugiés du parc Maximilien symbolisent de manière très concrète la politique migratoire. Beaucoup de Belges voudraient une autre gestion de cette question. - Photonews.

C’est le grand réveil des corps intermédiaires ? La fin du consensus mou ? Le retour de l’engagement ? Un peu 68 après cinquante ans de calme plat ? Un 68 d’un genre nouveau en l’occurrence, où la mobilisation est ici le fait d’acteurs institutionnels, de groupes de pression, d’associations, de porte-parole qui jouent un peu aux avant-gardes, aux lanceurs d’alerte…

Il y a un faisceau de présomptions. Les politiques mises en œuvre au fédéral et les offensives idéologiques de la N-VA, essentiellement sur la politique migratoire et l’asile, ont eu un effet polarisateur et, du même coup, suscité des prises de position en cascade.

Un bref tour d’horizon, et quelques grands témoignages au passage, rend compte du phénomène.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct