Les tests scientifiques sur les humains, zone grise de la législation de l’UE

Les tests menés à la demande des grands constructeurs automobiles allemands (Volkswagen, Daimler et BMW) ont « choqué » le gouvernement allemand  et la Commission européenne. Rien de plus pour l’instant.
Les tests menés à la demande des grands constructeurs automobiles allemands (Volkswagen, Daimler et BMW) ont « choqué » le gouvernement allemand et la Commission européenne. Rien de plus pour l’instant. - reporters.

Les révélations du New York Times et de la presse allemande sur des tests menés sur des singes et des humains pour mesurer les effets toxiques du diesel par le centre de recherche EUGT financé par les grands constructeurs automobiles allemands (Volkswagen, Daimler et BMW) ont choqué le gouvernement allemand et la Commission européenne. Parmi toutes les questions qu’elles soulèvent, c’est à se demander pourquoi l’EUGT est allé se mettre à l’abri aux États-Unis pour la première batterie de tests, quand il a réalisé la seconde, sur des humains, à moins de deux heures de Bruxelles.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct