Hanni: «Les sifflets m’ont convaincu de partir»

©Belga
©Belga

C’est alors qu’il venait de rejoindre Malaga pour retrouver ses nouveaux équipiers du Spartak Moscou, en stage à Marbella, que nous avons joint l’ancien capitaine anderlechtois, Sofiane Hanni, par téléphone. À la fois triste de quitter l’institution anderlechtoise «  où je me sentais bien  » et heureux de relever un nouveau défi, l’international algérien est revenu sur son histoire en mauve d’une saison et demie qui l’a vu remporter son premier sacre national. Une histoire d’amour et de haine avec certains supporters, qui le regrettent pourtant aujourd’hui.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct