Plongée au cœur de la guérilla kurde: «On fait une révolution ici! C’est un projet de société»

Heval Piling (son nom de combattant) a 18 ans. Il est Français. Il a combattu sur le front de Deir ez-Zor où il a manqué de perdre la vie. Il est à présent soigné en France.
Heval Piling (son nom de combattant) a 18 ans. Il est Français. Il a combattu sur le front de Deir ez-Zor où il a manqué de perdre la vie. Il est à présent soigné en France. - Aurélie Moreau.

Depuis la région kurde de Syrie,

Dans le nord-est de la Syrie, lové dans une vallée rocheuse du canton de Djézireh, se niche un camp entraînement militaire administré par le Parti de l’union démocratique (PYD) et sa branche armée, les Unités de protection du peuple (YPG).

L’endroit semble désert. A proximité du corps de logis, résonne enfin la voix d’un homme. « Vous êtes qui ?, hèle-t-elle. Qu’est-ce que vous faites ici ? Comment nous avez-vous trouvés ? Qui vous envoie ? Avec qui êtes-vous venue ? OK. Vas-y, descends de la voiture ! On va parler. Sinon, vous prenez du tchaï - thé - ou du café ? »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct