Ukraine: quand une nouvelle milice néo-nazie fait la police

Des membres de la garde du tristement célèbre bataillon Azov.
Des membres de la garde du tristement célèbre bataillon Azov. - Reuters

Depuis Kiev

L’Ukraine a découvert quelque peu stupéfaite la naissance d’une organisation pour le moins inquiétante, la Milice Nationale, qui est apparue sur la place publique à Kiev lors d’une inauguration en grande pompe, le 28 janvier dernier. Cette milice n’est autre qu’une émanation du Bataillon Azov, une troupe née au début de la guerre du Donbass, en mai 2014, et parrainée par le ministère de l’Intérieur lui-même.

La Natsionalni Drujini, c’est son nom ukrainien, revendique 600 hommes, tous jeunes. Elle s’est filmée dimanche dernier dans les rues du centre de Kiev, lors d’une mise en scène digne d’un triste film allemand des années 1930. Les nouvelles recrues, en camouflage noir, ont défilé au pas et à la lumière de torches, vers la vieille forteresse de Kiev, où ils ont prêté serment d’allégeance devant Andriy Biletsky, le commandant du Bataillon Azov.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Europe