Michaël Dantinne: «Abdeslam est passé de celui qui a raté à quelqu’un qui irait jusqu’au bout»

Michaël Dantinne, criminologue.
Michaël Dantinne, criminologue. - D.R.

Comment pouvez-vous décrypter l’attitude de Salah Abdeslam ce lundi ?

Tout d’abord, j’insiste sur le fait qu’on ne peut être ici que dans les hypothèses et les supputations, car le seul à avoir les réponses, c’est lui. Ce qui semble certain, c’est que ce que l’on a vu et entendu de lui ne ressort pas d’une stratégie concertée de défense. L’arrogance, le déni, son attitude générale ne plaident pas en sa faveur, contrairement à une posture de soumission, de collaboration, de reconnaissance, qui peut être accueillie différemment par le tribunal. Cela étant, il se dit sans doute qu’il est peu probable qu’il bénéficie de la mansuétude de la justice…

Quels messages a-t-il voulu faire passer ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct