lesoirimmo

Ce qu’il faut retenir du premier jour du procès Abdeslam

Dès le début de l’audience, Salah Abdeslam s’est montré peu coopératif, refusant même de décliner son identité.
Dès le début de l’audience, Salah Abdeslam s’est montré peu coopératif, refusant même de décliner son identité. - Belga

J e ne souhaite pas répondre aux questions.   » En sept mots, Salah Abdeslam a confirmé toutes les craintes des parties civiles et de son propre avocat : il ne s’expliquera pas. Ni sur Forest, ni sur le reste. Quelques minutes plus tôt, il était apparu dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Bruxelles, sans jeter le moindre regard vers l’assistance, emboîtant le pas à une colonne de policiers des unités spéciales. Il avait rejoint son complice, Sofien Ayari, sur le banc des prévenus.

Après vingt mois d’incarcération, l’apparence du jeune Molenbeekois a changé. Pour assister à son son premier procès, le terroriste a enfilé une veste beige et un polo blanc à manches longues qui contrastent avec les boucles noires qui recouvrent sa nuque et la barbe peu soignée qui lui donne un coup de vieux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct