Les Bourses dévissent: une bizarrerie du marché?

Les Bourses dévissent: une bizarrerie du marché?

Sur les marchés boursiers, l’euphorie a fait place au doute. Submergées par le recul de Wall Street vendredi et lundi, les Bourses européennes se sont repliées lourdement ce mardi. A la clôture, le BEL 20 cédait ainsi 2,53 %, après avoir perdu 1,4 % lundi. Les autres marchés d’actions du Vieux Continent évoluaient de concert. A New York, le Dow Jones, au terme d’une séance extrêmement volatile, a finalement clôturé en hausse de +2,34 %, réduisant le recul enregistré au cours des deux séances précédentes. L’indice avait en effet perdu 2,5 % vendredi, puis encore 4,6 % lundi.

« Nous sommes entrés dans une période de “normalisation” des taux d’intérêt, qui avaient été maintenus pendant des années à des niveaux historiquement bas par les banques centrales », explique Bruno Colmant, responsable de la recherche macroéconomique à la Banque Degroof Petercam et professeur à Solvay et à la Vlerick Management School.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct