Abou Jahjah lance son parti: quatre questions sur «Be.one», qui prône l’égalité radicale

Momi M’Buze, Abou Jahjah et Hilde Sabbe comptent bien animer les débats politiques lors des prochaines élections.
Momi M’Buze, Abou Jahjah et Hilde Sabbe comptent bien animer les débats politiques lors des prochaines élections. - sylvain piraux.

C’est un personnage haut en couleur qui fait aujourd’hui son retour sur la scène politique : Abou Jahjah, ancien leader de la Ligue arabe européenne (AEL) et ex-chroniqueur du Standaard (le journal flamand s’est séparé de lui en 2017 après des propos polémiques sur un attentat à Jérusalem). Il lance aujourd’hui un parti politique « Be.one ».

Avec deux personnalités phares à Bruxelles, Hilde Sabbe (ancienne journaliste du Standaard) et Momi M’Buze (écrivain), il livre au Soir les détails de son projet politique. « Be.one » a l’intention de se présenter à toutes les élections à venir (communales, régionales et fédérales), surtout en Flandre et à Bruxelles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct