Les leçons d’un carnage

Les premiers attentats anti-bobos de l’Histoire ? © Photo News
Les premiers attentats anti-bobos de l’Histoire ? © Photo News - Photo News

Pourquoi là ? Pourquoi l’essentiel des attaques terroristes islamistes de Paris se sont-elles produites dans le XIe arrondissement ?

Parce que c’est là qu’un vendredi soir (il se trouve qu’habitant ce quartier, je fréquente régulièrement tous les lieux où se sont déroulés les massacres) s’agglutinent, autour des terrasses des cafés et des restaurants, les foules les plus denses et aussi les plus jeunes, et plus mélangées. Volonté, donc, de faire, de façon indiscriminée, aléatoire, le plus de victimes possible. Tuer en gros !

Mais peut-être y a-t-il une autre raison : population jeune et mélangée, mixte, mais aussi libre, c’est-à-dire libérée, indépendante, émancipée, sexuellement et idéologiquement, festive, de sensibilité progressiste au sens large. Cette population représente tout ce que les fanatiques islamistes exècrent. Nous venons sans doute d’assister aux premiers attentats anti-bobos de l’Histoire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct